Archive du jour : novembre 18, 2021

0

Semaine mondiale de la gastronomie Italienne : Promouvoir la cuisine Italienne et amorcer une collaboration gastronomique avec le Niger – lesahel.org

Spread the love Sharing is caring! L’ambassadeur d’Italie au Niger, SE Emilia Gatto, a animé hier après-midi dans l’enceinte de sa représentation diplomatique, un point de presse sur les préparatifs de la semaine de la cuisine italienne dans le monde. Célébrée pour la 10ème année dans le monde mais seulement la deuxième fois au Niger, cette célébration vise à présenter au monde les merveilles culinaires de ce pays à haute tradition gastronomique. Pour cette seconde commémoration au Niger, la représentation diplomatique italienne ouvre les voies à une prospection et une franche collaboration pour aussi mettre en avant les mets typiquement nigériens. Dans son intervention, l’ambassadeur d’Italie au Niger a indiqué que la semaine de la cuisine italienne dans le monde est organisée chaque année à partir de Rome pour promouvoir la culture gastronomique italienne et faire la visibilité de ses spécialités  à travers le monde. Elle a ajouté que grâce au réseau consulaire et diplomatique, les ambassades italiennes s’appliquent aussi, durant cette semaine dédiée, à valoriser et promouvoir la culture culinaire locale en essayant de trouver des points de contacts et aussi lancer des collaborations et partenariats. « J’espère que cette initiative annonce le début d’une collaboration, d’un partenariat entre nos deux cultures gastronomiques », a déclaré SE Emilia Gatto. Pour sa part, Chef Marco Ferrari a souligné que la cuisine resserre les liens entre « le peuple et les gens, la culture et la gastronomie, la mode et tous les secteurs de production d’un pays, de même que dans la valeur même d’un pays ». Venu spécialement d’Italie pour la circonstance, il a expliqué que la cuisine est tellement spécifique qu’elle change d’une maison à l’autre. « Le but de nous les Chefs, dit-il, est de valoriser les produits soit locaux, soit Italiens, et promouvoir la culture et les...

Georgiana Viou : « Les étoiles ne m’intéressent pas » – Le Monde 0

Georgiana Viou : « Les étoiles ne m’intéressent pas » – Le Monde

Par Léo Pajon Publié aujourd’hui à 17h30 Réservé à nos abonnés EntretienA Nîmes, cette chef adoubée par le Gault&Millau propose une cuisine méditerranéenne agrémentée de touches personnelles inspirées du Bénin, son pays d’origine. Retour sur un parcours singulier. Une focaccia maison est présentée en amuse-bouche avec du « dja », une sauce tomate béninoise parfumée au gingembre et à la poudre de crevette séchée. L’œuf mollet s’acoquine d’afitin, une sorte de moutarde d’Afrique de l’Ouest. Et le thon rouge de Méditerranée est secoué par un coulis de piment fermenté. Chez Rouge, l’adresse nîmoise de Georgiana Viou, créée cette année, les assiettes jouent à saute-frontières. La chef est une adepte du hors-piste. Née à Cotonou, au Bénin, en 1977, cette infatigable bosseuse a interrompu des études de langues étrangères à la Sorbonne, il y a dix ans, pour se reconvertir aux fourneaux. « J’avais 33 ans, mais j’étais déjà “la vieille” de la brigade », rigole-t-elle. Au culot, alors sans formation (elle obtiendra par la suite le CAP en candidate libre), elle enchaîne les belles maisons : la Villa Khariessa à Martigues (Bouches-du-Rhône), Itinéraires et La Maison Kaiseki, à Paris. Elle s’inscrit aussi à Masterchef, diffusé sur TF1, en 2010. Cela lui vaut d’autres moqueries en cuisine : les émissions de télé-réalité culinaires en sont encore à leurs balbutiements. Peu importe, elle gagne en notoriété et en confiance. « La nouvelle génération qui émerge échappe à la “case africaine”. Mais aujourd’hui, la question est de savoir si l’on veut seulement voir plus de Noirs et de femmes sur la photo ou si l’on veut plus que ça. » Son restaurant, Chez Georgiana, ouvre en 2015, attire l’attention du Gault & Millau, et ferme l’année suivante, sur fond de conflit avec son associé. C’est là, mais surtout dans son nouvel établissement nîmois, qu’elle assume des recettes plus personnelles, singulières et sophistiquées. Sa cuisine est...

0

Butternut farcie : 12 idées de recettes pour préparer ce légume gourmand – Biba Magazine

Le retour du froid sonne la saison des courges ! Sur les étals du marché, comme dans les épiceries, on retrouve enfin ce légume gourmand et totalement réconfortant. Si certains adorent cuisiner la courge butternut en soupe, d’autres préfèreront la découper pour en faire des tartines ou encore la rôtir. Notre recette préféré ? La courge butternut farcie ! Simple, efficace et divinement bonne, elle apporte une touche de douceur à notre déjeuner ou dîner. Cerise sur le gâteau, avec son goût légèrement sucré, elle se marie avec presque tout ! Comment préparer une courge butternut farcie ? Facile à préparer, la courge butternut farcie va régaler toute la famille puisqu’elle peut même se réaliser dans une version végétarienne ! Pour la faire, il suffit de pré-cuire le butternut au four, afin de pouvoir le couper en deux sans difficulté. Ensuite, récupérer un petit peu de chair que vous ajouterez à votre préparation. Celle-ci dépend de vos envies : au quinoa, riz ou encore crozet, avec des légumes (petits pois, épinards), du fromage (camembert, feta, parmesan)… Composez votre courge butternut farcie selon ce que vous avez dans votre frigo et vos envies ! Vous la garnissez puis remettez-la au four et le tour est joué ! A lire aussi :  Recettes d’hiver : ces idées de soupes aussi bonnes que réconfortantes à tester dès ce soir ! Recette de Noël : comment préparer la bûche Pomme Vanille et Nutella® ? Roulés à la cannelle : cette délicieuse recette signée Cyril Lignac, va faire sensation ! Source Google News – Cliquez pour lire l’article original

0

Cuisine en Pot’j à Lottinghem – France Bleu

C’est Betty Phalempin qui nous reçoit avec son associé Jean-Paul Dupuis. Depuis plusieurs années, les  deux associés ont mis au point de nombreuses recettes, une cuisine familiale et traditionnelle.  La gamme des plats cuisinés est très étendue : blanquette, bœuf bourguignon, cassoulet, choucroute, poulet, langue de bœuf, pâté de lapin, potjevleesch, rognons, tripes et une multitude de patés : à l’ail, basilic, à la bière, aux endives, au geneviève, au paprika, à la pomme, aux poivrons, au saumon fumé, au spéculos et au gingembre.  Certaines recettes ont même reçu le label « Saveur en Or ». Le pâté de campagne au genièvre de Houlle, la carbonade flamande, et le potjevleesh désossé au genièvre de Houlle. Pour profiter des produits de Betty à Cuisine en Pot’j, c’est un système de drive qui est mis en place, mais les produits sont disponible également dans différentes grandes surfaces. Source Google News – Cliquez pour lire l’article original