Lorsqu’on s’adonne à la cuisine chez soi, il est rare que l’on mette une tenue particulière. En effet, les contraintes ne sont pas les mêmes que dans la cuisine d’un restaurant où on est amené à préparer plusieurs dizaines de recettes de cuisine par jour. C’est pourquoi si vous êtes dans ce dernier cas, votre tenue devra obligatoirement contenir certains éléments. On vous dit lesquels dans cet article et on vous explique pourquoi !

La veste de cuisine

La veste de cuisine est un élément indispensable pour protéger le cuisinier des brûlures, des taches et des coupures. Elle est généralement blanche, pour refléter la chaleur et montrer sa propreté. Puisque oui, si jamais on constate qu’elle est sale, il vaut mieux la changer au plus vite. Vous aurez ainsi besoin d’une veste de cuisine en coton ou en polyester puisque celle-ci se doit de résister aux lavages fréquents et aux hautes températures. Bien sûr, nous vous recommandons d’opter pour un modèle confortable !

Autrement, pour rester sur le haut de la tenue, il vous faudra bien sûr un tablier suffisamment résistant. Vous en trouverez de qualité sur le site www.leshoppingduchef.com qui constitue une référence pour les chefs de cuisine !

Le pantalon de cuisine

Le pantalon de cuisine constitue aussi un élément de protection pour le cuisinier. Il doit être large et souple afin de faciliter les (nombreux) déplacements en cuisine. Tout comme pour la veste de cuisine, nous vous recommandons d’en acheter en tissu ou en polyester puisque c’est ce qu’il y a de mieux pour les lavages fréquents. Par contre, on préfère en général les couleurs sombres pour cet élément de la tenue. Il n’y a pas de vraie logique à cela, c’est surtout une question de convention.

La toque ou le calot

Que vous aimiez préparer en cuisine des soupes et potages, des tartes salées ou encore des spaghettis, il va forcément vous falloir à un moment donné une toque ou bien un calot. Cet élément de la tenue revêt une double fonction. Hygiénique d’une part puisqu’il permet d’éviter aux cheveux de tomber dans les plats (oui, ça arrive). Symbolique d’autre part puisqu’on considère encore que plus la toque est haute, plus le cuisinier possède un rang élevé dans le restaurant.

Si ces normes sont bien sûr amenées à changer, il n’en reste pas moins qu’un cuisinier sans couvre-chef n’est pas forcément ce qu’il y a de plus classe. À bon entendeur !

Les chaussures de sécurité

Ce dernier élément pourra vous paraître surprenant, et pourtant, il est réellement essentiel pour votre sécurité. En effet, comme il n’est pas rare que le sol soit mouillé dans une cuisine, on glisse assez facilement. C’est d’autant plus vrai durant la période de rush où il faut se dépêcher. Comme des chaussures de sécurité de qualité sont antidérapantes en théorie, cela devrait vous éviter de subir une chute qui pourrait être problématique.

Au passage, en tant qu’employeur, il existe même des cas où vous êtes dans l’obligation de fournir des chaussures de sécurité à vos cuisiniers. Ne prenez donc pas cela à la légère et veillez à ce que les pointures correspondent !

100 ans d'Aznavour
Un siècle d’une vie: Aznavour 
La Mélodie d'une Vie

100 ans d'Aznavour

Un siècle d’une vie

La Mélodie d'une Vie 

100 ans d'Aznavour Un siècle d’une vie: Aznavour La Mélodie d'une Vie

100 ans d'Aznavour

Un siècle d’une vie

La Mélodie d'une Vie